Un moment de ma vie

Une vie est faite de moments et de rencontres. Ce sont les nœuds qui permettent de lier notre existence et d'assurer nos choix de vie. Aujourd'hui, je veux me rappeler d'un moment en particulier, pour rendre hommage au disparu.

C'était dans les périodes de fêtes, l'avant veille de noël 2010. L'ambiance était blanche, pas la cotoneuse de la neige mais la froide d'une chambre d'hopital. Il me fallait résoudre un souci colatéral, dénommé Delta. Delta, c'est le chien de mes parents, hébergé dans un gite tout confort pendant le chamboulement des soins du maître. Sans le savoir, il était sous une épée de damoclès : soit il s'adaptait au mode de vie du barbu qui venait le chercher, soit…

Delta est impétueux, c'est son problème. Il bouge beaucoup, ne supporte pas les déplacements en voiture ni d'être seul. c'est un vaillant chien de chasse récupéré à la SPA quelques années auparavant qui ne connait que la marche rapide et la fouille systématique. Je le connais peu, je viens de passer plus de deux ans dans le nord du Québec pour suivre ses cousins sauvages et depuis mon retour, je vadrouille en camion d'écoles en écoles dans un fourgon aménagé.

Je le récupère donc ce matin du 23 décembre, plein de doutes évidemment mais que faire d'autre ? Je lui présente le fourgon, le fais monter sur le siège passager et l'emmène dans ma vie. Il va m'accompagner durant 3 ans.

Ce ne fût pas facile tous les jours, il a fallu faire connaissance et instaurer quelques règles. C'est valable pour toutes les relations. La complicité est venue cependant bien vite, nous étions deux au milieu d'un environnement très mouvant : La vie en fourgon aménagé n'offre que peu de repères alors chacun était celui de l'autre, avec le fourgon en tanière. Celà crée des liens forts, des moments rien qu'à nous et la certitude que l'autre sera là, quoiqu'il arrive.

Je n'étais pas là, ce samedi 1 mars 2014, le jour où Delta est mort suite à une tumeur. J'ai rompu ce lien crée pour poursuivre ma voie, qu'il ne pouvait suivre (il aurait voulu c'est certain). Il était revenu à son domicile originel, après plusieurs milliers de km, plusieurs bivouacs dont un par -25°, des rencontres avec des chats, des enfants, des chiens et des hommes. Il s'est adapté à tout et il en a pris du plaisir j'en suis certain. Moi aussi. Merci Delta pour ce moment dans ma vie.

Delta

Rédigé par botchikii
02 mars 2014 | Textes | Mots clés : humeurs, hommage, souvenirs

2 commentaires

#1 dimanche 02 mars 2014 @ 23:13 Evy a dit :

Quel texte poignant Mike.
Des larmes, encore. C'est sûr quand on a connu ce p'tit père!
Maintenant, Mike, tu lui as fait connaître une partie de ce monde, au travers tes vadrouilles et au paradis des chiens, il saura s'en souvenir.
Bisous

#2 lundi 03 mars 2014 @ 10:06 Lenezir a dit :

Très touchant Mika.
Je suis heureux de l'avoir connu lorsque nous nous sommes rencontrés il y a 3 ans maintenant (3 semaines après votre rencontre).
Comme l'a dit Evy, tu l'as rendu heureux par tes voyages en lui faisant connaître la liberté, la vraie. Et ça il ne l'oubliera jamais.
Bon courage Mika. :)

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la première lettre du mot hrrej ? :